Deuil - perte d'un être cher

Certaines situations de la vie sont parfois extrêmement difficiles à traverser et à surmonter. La perte d’un être cher figure ainsi parmi les circonstances les plus pénibles (sur l’échelle de Holmes et Rahe, cette seule circonstance est évaluée à 100/100).

Tout n’est pourtant que passage : la gestation, la vie et la mort.

Notre société moderne, matérialiste repose sur un dogme réductionniste qui considère que le corps n’est que matière. Dans cette conception, lorsque le corps cesse de fonctionner, tout s’éteint, tout s’arrête définitivement. Tous nos comportements, nos attitudes, nos angoisses du futur, nos nostalgies (algie : douleur du passé) sont la conséquence de cette idéologie, alimentée par l’histoire de l’Humanité et notamment par la pensée cartésienne (“je pense, donc je suis“) et la science “classique”.

Or, les paradigmes de la science matérialiste, qui considèrent que tout s’arrête lors de l’arrêt de l’activité cardiaque et cérébrale, sont à ce jour, révolus. Les modèles scientifiques émergeant, considèrent désormais deux formes de conscience et la persistance de l’une d’elle à l’issue de la mort :

  • une conscience dite analytique (la conscience reliée à nos cinq sens), “sécrétée” par le cortex, qui s’éteint lors du décès de la personne,
  • une conscience appelée CIE par le Dr Jean-Jacques Charbonier (Conscience Intuitive Extra-Neuronale) qui persiste à la mort de la personne

Considérer que la conscience est dans le cerveau, reviendrait à penser que l’orchestre est dans la radio

Il y a donc quelque chose que de beaucoup plus subtil et de plus grand que la matière, qui persiste et auquel chacun d’entre nous peut se “relier” : la CIE.

Le concept de CIE et de TCH® :

Les ateliers collectifs TCH® sont conduits par le Dr Charbonier, dont les objectifs sont : 

  1. apaiser les souffrances du deuil ou les angoisses de la mort, en facilitant des vécus subjectifs sous hypnose,
  2. de révéler des facultés nouvelles des états de conscience modifiés par l’hypnose,
  3. d’alimenter la recherche scientifique en cours sur les états de conscience modifiés et leur intérêt majeur face au deuil.

 

Le modèle d’une CIE (Conscience Intuitive Extra-neuronale) initié par le Dr Charbonier, a été reconnu dans une thèse de doctorat en date du 15 décembre 2014 (F. LALLIER, mention “très honorable”) et le concept de TCH®, avec l’étude scientifique qui y est rattachée, est soutenu par des scientifiques de renom, comme le Professeur Philippe LEHERT (faculté de médecine de Melbourne, consultant à l’OMS et à l’ONU) ou encore le Dr Mario BEAUREGARD : chercheur en neurosciences à l’Université de l’Arizona, désigné par le World Net Media, comme l’un des 100 meilleurs pionniers scientifiques du XXIème siècle. Jean-Michel Schlupp a été son élève, en 2017.

Désormais, dans les réponses thérapeutiques, il existe un moyen validé pour apaiser les souffrances du deuil :

 

Jean-Michel Schlupp, est accrédité par l’IRRCIE pour effectuer les préparations aux séances collectives de TCH®. Jean-Michel Schlupp a lui-même effectué deux ateliers TCH et fut “co-auteur”, selon l’expression du Dr Charbonier, de son livre “Contacter les défunts par l’hypnose : la TCH® une nouvelle thérapie pour le deuil”.

Jean-Michel Schlupp, hypnothérapeute, a été parmi les premiers professionnels en hypnose en France, à être accrédité par l’IRRCIE.

La séance de préparation se déroule en cabinet.

Elle peut s’appliquer aux adultes et aux enfants.

“Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis”

Victor Hugo

Liens :

Témoignages

https://www.youtube.com/watch?v=AyYhraYdezA

La conscience intuitive extra-neuronale, par le Dr Charbonier

https://www.youtube.com/watch?v=Vf_CcHxhReY